Révolution naturelle dans ma salle de bain #1: le déodorant

Me revoilà pour la suite de l’article « Comment j’ai trié mon placard de salle de bain ? » Tu as pu découvrir comment j’ai décidé que mon placard ne serait plus une poubelle à produits néfastes pour ma santé et quelques astuces pour t’aider à faire le tri.

Maintenant que le tri est fait, voilà comment j’ai remplacé mes produits par des astuces plus naturelles, plus économiques et produisant moins de déchets.

Aujourd’hui, commençons par les déodorants.

La pierre d’alun naturelle

pierre-alun

C’est un déodorant qui neutralise les odeurs (antibactérien), régule la transpiration (sans la supprimer totalement), sans boucher les pores de la peau contrairement à un anti-transpirant. Elle est sans allergènes, sans alcool et sans parfums.

Comment la choisir ? Dans le commerce on en trouve de deux sortes :

  • Synthétique à base d’ingrédient reconstitué : elle contient encore des traces d’aluminium cancérigène avéré maintenant dans les risques de cancer du sein. Elle est reconnaissable si l’étiquette de l’emballage mentionne « ammonium d’alun » et qu’elle est opaque.
  • Naturelle : reconnaissable si l’étiquette mentionne « potassium d’alun » et qu’elle est transparente.

Je l’ai acheté 4 € en magasin bio, mais on en trouve un peu partout maintenant. J’arrive à la fin et elle me dure depuis presque 3 ans ! Dans le genre économique, on ne fait pas mieux ! Au départ, la peau a besoin d’un temps d’adaptation : pendant quelques semaines c’est un peu gênant niveau odeur, car ce n’est pas un anti-transpirant. Il faut donc un peu de patience et de préférence l’essayer l’hiver. Mais rapidement on s’y fait. On l’humidifie un peu et hop ! Pas de trace, ça ne colle pas et ça protège.

Pour en savoir plus :

Les déodorants solides

C’est une autre alternative très intéressante, 100%naturelle, que tu peux directement étaler sur la peau. Ils sont composés principalement d’huiles essentielles qui contrôlent la transpiration et de bicarbonate de soude qui élimine les bactéries responsables des mauvaises odeurs.

J’ai testé celui de Lamazuna : une marque de cosmétiques qui est mon chouchou (rassure-toi, je ne suis pas rémunérée pour leur faire de la pub, c’est juste mon coup de cœur !). C’est une marque de cosmétiques française, écologique, innovante, qui vise le zéro déchet en privilégiant le durable. Tu trouveras dans la suite des articles beaucoup de référence à cette marque.
Leur déodorant au palmarosa est très sympa : 100%naturel, il sent bon, s’étale facilement en l’humidifiant un peu avant, et il est très efficace. Malheureusement j’ai eu beaucoup de rougeurs probablement dues au bicarbonate qu’il contient. Cela dépend du type de peau.deodorant-solide-au-palmarosa Matthias utilise depuis plus d’un an un déodorant solide de Lush au patchouli: il est en très satisfait et il sent vraiment bon!

lush

Autre solution : tu peux également faire ton propre déodorant solide ! Voici une recette que je n’ai pas encore essayée, mais ça ne saurait tarder : « Un deo naturel en 5 min chrono ? Pari tenu ! » (blog d’Antigone XXI).

deo-antigonexx1

Et toi qu’est ce que tu utilises comme déodorant ? 

4 commentaires sur « Révolution naturelle dans ma salle de bain #1: le déodorant »

  1. Ben moi j’utilise l’HE de palmarosa directement… une goutte sous chaque bras.
    Ce n’est pas un anti-transpirant, mais comme ça sent bon, l’été c’est pas mal!
    Ça me revient un peu plus cher que toi au final (un flacon dure 5-6 mois) mais ça ne prend pas plus de place sur mon étagère! 😉

  2. Coucou,
    J’ai fait la même démarche que toi, j’ai fabriqué pas mal de recettes de déo maison mais j’ai toujours pas trouvé celui qui me convient parfaitement. Ceux sans bicarbonate, avec seulement HE de palmarosa par exemple, je trouve ça pas assez efficace et ceux avec bicarbonate, sont super efficaces (notamment celui d’antigone) mais ça m’irrite la peau…! Donc j’ai toujours pas trouvé la solution !!! Affaire à suivre !!!

Laisser un commentaire