#1: Le chili sin/con carne

Demain c’est le weekend et le weekend on a souvent du temps pour cuisiner. Alors c’est parti pour une série d’article qui me fait tout particulièrement plaisir: les recettes!

Ceux qui me connaissent le savent : je suis ce qu’on appelle « une bonne vivante ». J’aime manger ! Particulièrement des bons produits que j’aime apprécier et partager avec des amis. Un bon repas entre amis est une de mes activités favorites !
Mais ce que j’aime par-dessus tout c’est « bien manger » : des aliments de qualité, sains et bons pour ma santé. En faisant ce choix j’ai le sentiment de respecter mon corps, les personnes qui produisent ma nourriture et ma terre. C’est pourquoi nous avons choisi de manger le plus possible : local (pour soutenir nos petits producteurs), bio (sans produits toxiques) avec un principe : moins de viande et plus de végétal. Nous nous inspirons donc d’une cuisine végétarienne ou végétalienne. Depuis l’eczéma de notre fille, les produits laitiers ont disparu de la maison, hormis de temps en temps le fromage de brebis ou de chèvre. Nous mangeons essentiellement des plats faits-maisons, non transformés, car plus économiques et meilleurs pour notre santé.

Alors oui, ça demande de faire la cuisine et non je ne suis pas une grande cuisinière ! Je ne sais pas créer des recettes (contrairement à Matthias qui peut te faire une assiette magnifique avec les restes du frigo…), mais par contre j’aime chercher des nouvelles recettes et les tester, pour ensuite en faire un plat du quotidien. Avec un peu d’organisation, cuisiner ne prend pas tant de temps que ça et peut même s’avérer être un bon moment pour les plus récalcitrants !
(On y reviendra prochainement dans un article où je te donnerais mes petites astuces pour m’organiser).

Personnellement, j’aime cuisiner des plats que j’appelle « conviviaux » : des grands plats, cuits en grande quantité, faciles à préparer et sympas à partager. Je fais toujours en sorte qu’il y est des restes pour pouvoir les congeler et avoir un plat en réserve tout prêt !
Enfin j’aime les plats épicés : attention pas pimentés, épicés ! Avec plein de saveurs en bouche. Et étonnement Alicia aussi (youpi !).

Pour ma première recette, j’aimerais publier un de mes plats phares du quotidien plébiscités par Matthias et Alicia. Je te propose ici deux versions : une végétarienne et une avec de la viande. Je te lance le défi d’essayer la végétarienne ! Le résultat est bluffant et elle est moins onéreuse. Lorsque le temps se refroidit rien de tel qu’un plat chaud, et réconfortant!

Chili sin carne

Tout d’abord quelques explications concernant deux ingrédients un peu particuliers :

  • Les protéines de soja texturées* : les quoi ??? No panique, je t’explique. Elles sont produites à partir de farine de soja déshuilée, c’est-à-dire privée de toute son huile. Ça ressemble à quoi ? Les protéines de soja texturées ressemblent à première vue, à de petites éponges toutes sèches et ne font guère envie. Une fois réhydratées, leur consistance se rapproche de celle de la viande. Dans le commerce elles sont vendues en magasin bio, souvent en vrac (bon point !). Elles comportent de nombreux avantages, et pas seulement pour les végétariens. Tout d’abord, elles contiennent quasiment deux fois plus de protéines que la viande de bœuf, sont peu caloriques et ne contiennent pas de cholestérol. Très bon marché (environ 1 euro les 100 g, sachant que 30 grammes représentent une ration suffisante pour une personne) et faciles à cuisiner, elles permettent d’assurer un bon apport en protéines et de manger bio à moindre coût.
  • Le miso* : d’origine japonaise. Il est composé de grains de soja, du double de leur poids en riz ou en orge, d’une forte proportion de sel marin et d’eau, et d’un champignon. Il s’agit d’un produit fermenté. Le miso a donc l’apparence d’une pâte, mais sans le côté gras. Sa couleur peut aller du jaune clair au brun chocolat. Bourré de protéines, il contient tous les acides aminés essentiels que l’on trouve dans les produits animaux et qui manquent si souvent aux végétaux, comme les céréales. Tu peux le trouver également au rayon bio ou magasin bio.
miso-soja
Miso et protéines de soja texturées

Ingrédients (pour 6 personnes) :

  • 50 g de protéines de soja texturées (petits morceaux)
  • 1 cube de bouillon de légumes
  • 1 c à c de miso d’orge brun
  • 1,5 c à c d’ail moulu
  • 3,5 c à c de cumin moulu
  • 3 c à soupe d’huile d’olive
  • 1 oignon
  • 3 gousses d’ail
  • 1 carotte
  • 1 poivron vert
  • 2 c à c de coriandre moulue
  • 1 c à c d’origan séché
  • 1,5 c à c de paprika
  • Piment de Cayenne
  • 2 c à soupe sauce soja
  • 800 g de tomates concassées
  • 500 g de haricots rouges cuits
  • 100 g de maïs doux

Préparation :

  1. Dans un bol commencer par mélanger les protéines de soja avec le bouillon + le miso + 1/2 càc d’ail moulu + 1/2 càc de cumin. Tu couvres d’eau et tu le laisses se réhydrater pendant 15 min.
  2. Pendant ce temps, émincer l’ail et l’oignon, puis couper la carotte et le poivron en petit dès.
  3. Tu peux également mélanger dans un petit récipient le reste des épices : 1càc d’ail moulu, 3càc de cumin, l’origan séché, le paprika, et le Piment de Cayenne.
  4. Dans une poêle, faire chauffer l’huile à feu vif, puis faire revenir l’oignon et l’ail émincés.
  5. Ajouter la carotte et le poivron coupés, le reste des épices, les protéines de soja avec leur jus et la sauce soja. Bien mélanger et cuire quelques minutes.
  6. Ajouter les tomates. Cuire à nouveau quelques minutes.
  7. Baisser à feu doux, ajouter les haricots rouges et le maïs, puis cuis à feu doux pendant 20 min.
Tu peux le servir avec des feuilles de coriandre (moi j’en raffole !), des tortillas de blé ou de maïs ou du riz basmati.

(Cette recette est issue du livre de Marie Laforêt « VEGAN », cf. son blog 100-vegetal.com)

chili-con-carne
Chili con carne

(Promis plus tard j’essaierais de mettre mes propres photos, mais j’ai encore quelques progrès à faire dans le domaine et les photos de plats pas « jolis » ça ne donne pas envie) 🙂

Chili con carne

Ingrédients (pour 8 personnes) :

  • 2 oignons
  • 2 gousses d’ail
  • 500 g de bœuf haché (tu peux faire moins de viande et rajouter plus de haricot pour le côté financier)
  • 500 g de tomates concassées en conserve
  • 50 g de concentré de tomates
  • 1 cuillère à café de sucre
  • 1/2 de cuillère à café de curcuma
  • 1 cuillère à café de paprika
  • 1 cuillère à soupe d’origan
  • 1 cuillère à café de cumin
  • 1 pincée de piment moulu
  • 500 g de haricots rouges (poids net égoutté)
  • une petite boîte de, mais

Préparation :

  1. Tu fais revenir l’oignon émincé, l’ail haché, les épices et les herbes.
  2. Tu ajoutes la viande et fais revenir.
  3.  Tu ajoutes les tomates concassées, le concentré de tomate, les haricots et le sucre. Assaisonner avec sel et poivre. Tu fais mijoter 20 min ou plus (plus il mijote mieux c’est !).
  4. Vers la fin de la cuisson, tu ajoutes le maïs (5 min avant).

Remarques : 

  • Si tu n’as pas envie de t’embêter avec toutes les épices, tu peux acheter des épices à chili toutes prêtes.
  • À servir avec de la crème fraîche et des feuilles de coriandre à parsemer dessus individuellement.

Alors tu as essayé quelle version ? Qu’en penses-tu ?

*sources :

  • les protéines de soja : http://www.latableverte.fr/dossiers/dossier-1-les-proteines-de-soja-texturees/
  • le miso : http://www.femininbio.com/cuisine-recettes/conseils-et-astuces/que-faire-avec-le-miso-65014

3 commentaires sur « #1: Le chili sin/con carne »

  1. Re coucou !!!
    Ce chili donne envie !!! Merci pour la recette !
    Par contre j’ai pas encore osé essayer toute la palette alimentaire à base de soja… Ni yaourt de soja ni autre…
    J’essaierai peut être avec cette recette..!!

  2. Miam, ça donne faim ! C’est la 2ème fois que j’entends parler de protéines de soja texturées aujourd’hui, alors j’ai très envie de tester ! Dommage que mon Matthias à moi n’aime pas trop le chili … (trop de haricots certainement) …

Laisser un commentaire